Login
  • Success Stories
  • L'histoire de success de l'"atelier" de aisemont, en belgique
Aisemont, 25.06.2019
Sophie Ingros a racheté le vieux glacier de son enfance et a ouvert "Atelier". Tous les jours, Sophie et son compagnon servent une glace artisanale fraîchement préparée, redonnant vie à un lieu symbolique pour leur communauté.

Quand avez-vous décidé d’ouvrier un glacier?
En 2015, nous avons acheté un ancien glacier, celui de notre enfance et mon compagnon et moi avons décidé de le rénover.

Pourquoi avez-vous décidé de produire et vendre de la glace?
Nous voulions redonner vie à ce lieux, proposer de bonnes glaces en toute convivialité.

Où avez-vous entendu parler de l’université Carpigiani et pourquoi avez-vous décider de vous inscrire?
C’est un ami qui m’a parlé de l’université de la glace à Bologne. J’ai senti que cette expérience allait nous faire découvrir le monde de la glace, moi qui était novice, j’étais déterminée et très enthousiaste. 

Quelle est la mission de votre magasin de glace?
Nous voulions proposer une crème glacée de grande qualité, faire revenir les clients qui enfants connaissaient déjà le glacier qui était très ancien. 1936. Nous avons aussi décidé de restaurer ce bâtiment en proposant une décoration, vintage, tout à été chiner, recycler sur brocante. C’est l’une de mes autres passions.



Quelle a été l’inspiration du nom de votre magasin de glace?
ATELIER, car nous produisons notre glace chaque jour, et notre glacier est aussi notre maison. Tout y est fait par nos soins, décoration, récupération, transformations..

Parlez-nous d’une journée typique dans la boutique.
Chez nous, les  rôles de chacun sont bien clairs, je commence dés 7 h30 à l’Atelier pour faire les préparations. Mon compagnon s’occupe de la mise en place pour l’ouverture à 14h. Il gère le nettoyage, rangement, courses, administratifs...Je turbine la matinée et nous devons être prêt de 14 à 21 h. Nous sommes aidé par une étudiante. 

Quelle partie de ton travail aimes-tu le plus?
J’adore toute la créativité qu’offre mon nouveau métier. La création de nouveaux parfums, les associations fruitées...faire découvrir ces saveurs aux clients. J’adore faire des photos de ma glace et informer notre clientèle des parfums du jour grâce au tableau publié quotidiennement sur notre page Facebook.

Quelle est ton parfum préféré? 
Moi j’aime le chocolat, nous avons choisi de travailler avec Valrhona. J’ai aussi découvert toute la saveur du gingembre en glace au lait, nous y avons ajouté du chocolat croquant, de la meringue et du crumble de gingembre, c’est extra.

Quelle est le parfum préféré de vos clients?
Notre vanille travaillée à partir de la gousse est la reine du comptoir.

Dans le pays où vous travailler, connaît-on la glace artisanale? 
En Belgique, on connaît la glace artisanale et on l’apprécie beaucoup. Impossible de la confondre avec une glace industrielle.

Comment communiquer-vous le savoir faire de votre produit?
Nous avons rencontré une ancienne élève de chez Carpigiani , Teresa Diamante qui nous a beaucoup aidé pour réaliser notre projet. Son expérience et sa vitalité sont un exemple à suivre. Nous aimons aussi voyager avec elle  et visiter des salons de la glace, pour découvrir les saveurs, nous sommes curieux et dans ce métier, on apprend chaque jours.

Comment communiquez-vous avec les clients et comment vous faites vous connaître?
Nous avons une page Facebook qui permet de chouettes échanges avec les clients, qui donnent leurs idées et partagent les publications pour nous faire connaître.


A votre avis quelle est la clé du succès d’un magasin de glace? 
D’abord la qualité de la crème glacée proposée , le premier choix des matières premières. La fraîcheur dans la production quotidienne. Un lieu conviviale où on peut déguster sa glace tranquillement en terrasse entouré d’arbre et d’herbe. Le plus...de la créativité...dans les parfums proposés et la manière de les faire découvrir...allez voir mes photos..elles donnent l’envie...

Utilisez-vous les réseaux sociaux?
Facebook permet d’élargir notre clientèle chaque jour, je sollicite les clients quotidiennement...nous sommes aussi sur Instagram, plutôt pour le côté visuelle des photos proposées et les échanges possibles au niveau international, j’aime découvrir d’autres glaciers du monde entier.

Comment ta vie a-t-elle changé en ouvrant ton magasin de glace?
Nous avons ouvert en septembre 2017, nous sommes devenu glacier...un rythme intense et stimulant en saison ...avec un moment plus tranquille hors saison et du temps pour notre fille Enea.   «  No regrets, ça c’est sure...

Quels sont vos plans pour l’avenir? Voulez-vous ouvrir d’autres magasin de glace? 
Pour l’avenir,  pas d’autres magasins, on aime le notre, il est unique, il nous ressemble, on va sûrement faire un jardin autour de notre terrasse... à suivre...

Quel conseils donneriez-vous aux étudiants de CGU?
Détermination, travail, et créativité, ...devenir glacier...un choix de coeur.


Carpigiani uses technical cookies to improve your browsing and third party cookie to collect usage statistics. We do not use profiling or advertising cookie. Read more
I accept